Visite de la zone d’exclusion autour de Tchernobyl

Le restau de la veille était très bon mais en fait non. J’ai passé une nuit .. compliquée. Et par la même occasion empêché Cécile de dormir.

Désolé pour cette super intro-gastro mais ça met dans l’ambiance de la visite du jour : la zone interdite autour du réacteur N°4 de la centrale de Tchernobyl. Au programme : visite de plusieurs villages abandonnés, d’un radar soviétique ultra-secret utilisé durant la guerre froide, de la ville de Pripyat (50 000 habitants évacués en 2h45), et passage à proximité du réacteur N°4 sous son dôme de protection. Le tout accompagné d’un compteur Geiger pour s’assurer que les radiations sont tolérables pour faire comme dans Half-Life 2.

Continuer la lecture de « Visite de la zone d’exclusion autour de Tchernobyl »

Merci !

Samedi 6 avril 9h00 am

Le rendez-vous du départ était donné chez nous tôt dans la matinée nuit. Un samedi à cette heure, on se disait que personne ne viendrait, qu’on pourrait partir pénard ..

Quelle erreur et quelle belle surprise 🙂

Vous nous avez gâtés par votre présence, vous, amis, famille, collègues et ex-collègues, motards, voyageur et parfois un peu de tout cela à la fois.

Continuer la lecture de « Merci ! »

Go go go

J-3

Bonne nouvelle : nous avons reçu les visas :

Visa
Non, pas la voiture …
Visa!
.. mais le bout de papier qui coûte 170€ et qui met 2 mois à arriver.

Coté administratif/visas nous avons désormais tous les feux au vert pour le départ.

Coté mécanique/motos il ne reste plus qu’à faire changer les pneus sur les deux machines : rdv jeudi pour la mienne et vendredi pour celle de Cécile. Pour un départ samedi on est laaaarge.

Quant au reste, on s’en remet à une expression populaire qu’on a beaucoup entendu et utilisé au Maroc : Inch’Allah !

Ignition sequence start

J-12

Nous n’allons pas sur la lune, mais pour nous c’est tout comme. Depuis plusieurs semaines maintenant notre quotidien est rythmé par des check-lists :

  • Planification de l’itinéraire : √
  • Concevoir et faire imprimer les autocollants : √
  • Rechercher les bon assureurs (santé et moto) et valider les contrats : √
  • Préparation mécanique des motos : ~√
  • Obtenir les carnets de passages en douanes : √
  • Faire le tri dans les fringues qu’on prend : √
  • Re-faire le tri dans les fringues pour que, cette fois, ça rentre dans la moto : √
  • Trouver quoi faire du chat ? : √
  • etc..

Bref la maison c’est Houston; on coche les lignes les unes après les autres en préparation du grand départ.

Continuer la lecture de « Ignition sequence start »

En piste ! #part 2

5h du matin. Réveillé par une envie pressante je me retrouve à ouvrir les yeux devant le plus beaux ciel étoilé qu’il m’ait été donné de voir jusqu’à présent. Les signes du zodiaques étaient tous là (enfin les deux que je connaisse) et la voie lactée visible dans toutes ses nuances. Ce fut donc sous ce spectacle à 360° que j’allais, pieds nus dans le sable frais, trouver mon spot de soulagement.

Un peu de poésie dès le matin ne fait pas de mal.

Continuer la lecture de « En piste ! #part 2 »

La rando des Gaulois

Voici quelques semaines que nous sommes revenus de notre (long) week-end en Auvergne. Il est bien temps de vous partager cette aventure

La Vercingétorix c’est quoi ?

La Vercingétorix c’est un autre événement « trail » organisé par Cocoricorando (vous vous souvenez du March Moto Madness ?) sauf que là on parle de 600 kms de routes & chemins au cœur de l’Auvergne, non loin du plateau de Gergovie.

Il n’en fallait pas plus pour nous donner envie !

Continuer la lecture de « La rando des Gaulois »

C’est quoi ta monture ?

Choix de la moto

Qui dit aventure dit sortir des sentiers battus, de sa zone de confort.

Pour nous la zone de confort à moto c’est l’asphalte sans jamais s’éloigner de la civilisation.

Donc si on veut vivre une aventure à moto il nous faut :

  • Du sable, de la boue, des nids de poules et des pistes caillouteuses
  • Des contrées éloignées et peu peuplées
  • Des galères (pour les souvenirs…)

Lorsque nous avons compris cela, les critères de choix du modèle de moto deviennent de plus en plus clairs :

  1. Le poids : c’est l’ennemi public N°1 en hors piste, surtout pour les débutants que nous sommes. On s’était fixé une limite de 200Kg tous pleins faits (hors accessoires et bagagerie)
  2. La fiabilité et la simplicité : personne n’a envie de tomber en panne à 300Km de toute civilisation, de nuit et par temps de pluie. Quelle qu’elle soit, le moto devait être simple à réparer et sans défaut de conception majeur qui ne puisse être corrigé avant le départ (désolé Ducati)
  3. Le coût : la moto + ses équipements ne devaient dépasser 10 000 €
  4. La polyvalence : le hors piste c’est bien, mais dans notre monde d’ultra-urbanisation il faut généralement avaler par mal de bornes sur autoroutes avant de trouver la moindre piste. La moto devait pouvoir encaisser des heures de lignes droites asphaltées sans broncher
  5. Le confort : par ce qu’on choisi sa moto mais rarement son postérieur (on ne s’appelle pas Kardashian), la moto devait être assez confortable pour passer 6h par jour dessus sans avoir l’impression de s’être assis sur une planche de fakir

Vous remarquerez qu’aucun critère ne fait allusion aux performances ou à la cylindrée de la machine. Pour beaucoup de gens l’aventure ne peut se vivre qu’avec 1000 cm3 minimum, et que la 1200 GS est reine dans la catégorie.

Alors oui, la GS est surement une très bonne machine, mais elle est aux antipodes de nos trois premiers critères.

D’ailleurs pour ceux qui ne jurent que par les grosses, je vous conseille un petit tour sur le site d’Ed March qui parcourt le monde avec son Honda C90 🙂

Continuer la lecture de « C’est quoi ta monture ? »