Bouclons la boucle : un dernier tour en avion pour les motos et les pilotes

Nous passerons trois semaines sur place à Montréal, pour redescendre tranquillement de notre nuage sans trop de contraintes mentales. Place aux blagues détentes, aux balades le long du Saint Laurent et sur le Mont Royal, et surtout, surtout, aux apéros et aux bonnes bouffes ensemble !

Les promenades

mais pas à moto !
Et les copains surprises

Et bien sur,  il nous reste un trajet à planifier, pour boucler la boucle 🙂

Notre mission : renvoyer les motos de Montréal à Paris, ainsi que les pilotes bien sur. Comme elles ne roulent toujours pas sur l’eau (hélas !), nous lançons pleins de bouteilles à la mer demandes de devis tant sur du fret maritime que sur de l’aérien. Nous avons moins la contrainte de temps cette fois-ci. Fabien a sa valeureuse Deauville qui l’attend pour retourner au boulot, et moi je peux patienter un peu de retrouver ma Versys, puisque je n’ai pas encore de contraintes de reprise de boulot. Si c’est moins cher en bateau, pas de soucis.

Sauf que, finalement, c’est l’aérien qui sera moins cher (et moins compliqué) ! Et que plus les jours passent, plus on se dit qu’on aimerait vraiment boucler la boucle depuis l’aéroport à la maison, à moto, comme des grands.

Cela nous arrange bien finalement. En plus, ça a l’air plutôt simple.

J’ai contacté plusieurs entreprises de fret aérien.  Premier choix : le tout clé en main, via motorcycle express : 1 200 $ USD annoncé par moto tout compris,  et un contact super réactif (mais uniquement en anglais).

Mais comme nous avions du temps, j’ai aussi contacté aussi toutes les compagnies qui font le trajet et qui proposent du fret moto : Air Canada, Air Transat et WestJet.

Finalement, c’est avec Air Transat que nous voyagerons, à la fois pour les motos et les passagers. Je suis passée par Expair, leur prestataire. Le tarif annoncé était de 1 200 $ CAD + 160 $ CAD des frais de Screening (contrôles des motos avant le vol) + 180 $ CAD de certificat de biens dangereux (pour les deux motos).

Ce qui nous revenait au final moins cher que la proposition clé en main. On a préféré faire une économie financière, quitte à y passer un peu plus de temps. 

Et voilà, les vols retours sont réservés ! Pour éviter le stress rencontré en Corée, on décide de faire partir les motos un jour avant nous. On pourra ainsi être présent si toutefois il y avait un problème de douane ou autre. J’avais peur des frais éventuels de stockage à Roissy, mais la bonne nouvelle c’est qu’on ne paye pas quand on ne dépasse pas les 48h.

Plein de gaufres de chez Copette et de bières locales pour l’apéro plus tard, voilà que l’heure arrive de rentrer à la maison. Demain nous déposons les motos au fret, après avoir reconfirmé notre RDV avec AOL qui se charge d’établir le certificat de bien dangereux. Sans ce papier, pas d’avion pour les motos !

Rdv à 10h, heureusement pour nous, la neige de la première tempête de l’hiver d’il y a trois jours, a entièrement fondue. On pourra rouler tranquillement jusqu’à la zone de fret de l’aéroport Pierre-Elliott-Trudeau.

Il fait « juste » -10 degrés.

Heureusement qu’on a pas trop de kilomètres à faire ! Les extrémités piquent un peu.

C’est bon, j’ai retrouvé l’usage de mes pouces !

 La paperasse se passe vite et bien, on paye AOL (en cash uniquement), et on passe au fameux « screening », qui va en fait se faire par un bonhomme très sympathique, mais tout seul. Il va tout ouvrir et vérifier l’intégralité du chargement des motos.

On décide de rester et d’attendre qu’il ait fini, pour deux raisons. Déjà, s’il trouve des choses qui ne lui plaisent pas, c’est quand même vachement mieux si on les récupères ! Et ensuite, on souhaite récupérer nos clés avant le départ des motos, pour un peu plus de sécurité. Comme Ulysse et Newt passent 24h à Roissy, on a pas trop envie que les clés restent dessus (paranos inside).

Commence donc l’attente au café d’à côté (dont on béni l’existence !). Un peu moins de 3 heures plus tard, tout est bon. On récupère beaucoup d’affaires non admises, qui avaient pourtant voyagé sur les motos depuis la Corée du Sud jusqu’au Canada. Le monsieur chargé de faire les vérifications à un peu halluciné quand il a entendu ça.

Ensuite, les motos sont sanglées sur une grande plaque en métal, puis embarquées en soute. Cette fois-ci, le transport sera nettement plus écolo (dans la mesure du possible en avion), sans le bois et le plastique de partout.

On rentre pour prendre notre dernier apéro avec Vincent et Aurélie, et on reçoit une confirmation que les motos sont bien en route. Demain, c’est à notre tour !

Une belle photo à l’arrache bien moche juste avant de sauter dans l’avion :

Et on décolle, avec beaucoup d’émotions !

Mais après un dégivrage quand même, pas envie d’être les guest stars dans le prochain Air Crash Investigation…

Après un vol confortable, nous arrivons de bon matin (vers 10h…) à CDG. On se dirige vers la zone Cargo 7 pour aller récupérer nos deux « colis ».

110 € de frais (pour les deux motos) et un passage à la douane plus tard, on récupère Ulysse et Newt pour notre dernier trajet ! Pas de contrôle du chargement, we are good to go !

Yeaaaah !!!

 Le soleil est avec nous, pour ce dernier trajet d’automne. Ça nous fait tout bizarre à tous les deux de retrouver l’Ile-de-France, puis la maison, les sentiments sont pêle-mêle ! 

Home sweet home, sauf qu’en fait, on a pas les clés : oups.

8 mois et 38 300 kilomètres plus tard, nous voici de retour !

 

 

Contacts

Expair Cargo

https://expaircargo.com/
Sonia ou Chantal
[email protected]
1-855-419-3073 (attention, numéro spécial, gratuit en local mais pas avec une SIM Free française !!)

AOL Air Ocean Logistiks Inc.

Pour le certificat de bien dangereux
www.airoceanlogistiks.com
Bruno Renosto
[email protected]
Cell : 1-514-984-3714
Office : 1-514-636-8393

Motorcycle Express (non testé mais bon feeling, si vous êtes pressé)

Within the US and Canada
1-800-245-8726 (idem SIM Free !!)
International Customers
1-516-682-9220

Michael Mandell
[email protected]

 

 

5 réponses sur “Bouclons la boucle : un dernier tour en avion pour les motos et les pilotes”

  1. Bonsoir Fabien et Cécile,
    Vos récits de voyage ont été une source d’informations et nous avons voyagé un peu avec vous. Merci !
    Le retour pas trop dur ?
    Nous nous sommes inscrits à l’événement Horizons Unlimited qui aura lieu à Loupiac le WE du 20/09/2021, peut-être y participerez vous ?
    Bravo pour votre tour du monde.
    Bonnes fêtes de fin d’année
    Sylviane et Yves

    1. Merci de vos commentaires et ravi d’avoir été utiles à votre préparation ! Pas super évident le retour, mais ça fait partie du voyage en quelque sorte 😉
      Normalement nous y serons, on doit reconfirmer tout ça avec l’orga !
      Belles fêtes de fin d’année également !
      Au plaisir de se croiser

  2. merci pour tous ces retours et votre carnet de route fort sympathique

    de mon coté, mon trip en espagne/portugal (http://zebulon.mai-min.com/la-tournee-du-selfie-katochard/) fut une belle experience avant d’attaquer les 6 mois qui suivent pour preparer le prochain trip autour du monde, en scoot.
    Une fois que les fetes seront passées, il sera temps de solliciter un « soutien » aux potentiels sponsorts et autres paperasses….

    bonnes fetes de fin d’année
    motardement
    chri

    1. Merci de nous suivre 🙂 Bonne route à toi (se tester avant de partir, c’est bien :D). On avait beaucoup aimé le Portugal, et à moto ça a du être canon, même sans soleil !
      Bonne préparation et belles fêtes de fin d’année également

Répondre à Boo Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *