Stayin’ Alive !

Vous devez vous demander si nous avons bien survécu à notre week-end ?

A priori, oui ! Attendez, je vérifie. Il ne manque pas de morceaux, quatre bras, quatre jambes, deux têtes (ou presque….), deux bécanes roulantes (mais pas indemnes)… tout y est ! Merci quand même aux protections, sinon, c’était pas gagné…

Qu’est-ce que vous dîtes au fond ? Et-ce qu’il était bon le gravier ? Et bien, figurez vous que j’ai mangé du sable, de la boue, mais pas de gravier ! Je ne peux pas donc me vanter d’avoir goûté toutes les spécialités locales.

Plus sérieusement, ce week-end était vraiment super. On n’aurait pas été contre un peu plus de soleil, mais on a limité les désagréments de la pluie, alors on ne perdra pas plus de temps sur les commentaires météo.

Nous avions pendant ces deux jours, un cadre idéal pour débuter. De bons conseils de pros et d’amateurs endurcis tous très charmants, des circuits adaptés à différents types de niveaux et hyper-bien balisés sans être non plus trop couvés (un peu d’aventure tout de même!), une ambiance de partage et d’échange super agréable. En résumé, que du bonheur. Même si parfois c’était un peu intimidant de se retrouver parmi tous ces bonhommes et ces grosses bécanes (je parle pour moi bien sur :D), et que je n’ai pas pu tester la moitié de ce qui était proposé ! La concentration, la nouveauté, ça crève ! Et point trop n’en faut quand le risque de faire mal reste présent.

Vous l’aurez compris, le Off Road pour nous c’était une grande première. Difficile dans ce cas de réaliser une vidéo spectaculaire « qui envoie du pâté ».  Pour ceux qui pensent que la bande sonore fait contraste avec notre prestation sachez que vous avez bien raison : on compense comme on peut.

 

Voilà pour notre baptême, nous sommes ravis, fourbus, fatigués, et prêts à recommencer dès que possible ! Vous avez dis masos ?

Et oui ! Parce que l’on ne va pas s’arrêter en si bon chemin (de terre). On remet le couvert en juin, toujours avec nos amis de chez Cocoricorando, mais en Auvergne. Sur les traces de Vercingétorix 🙂

Affaire à suivre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *